test Browse by Author Names Browse by Titles of Works Browse by Subjects of Works Browse by Issue Dates of Works
       

Advanced Search
Home   
 
Browse   
Communities
& Collections
  
Issue Date   
Author   
Title   
Subject   
 
Sign on to:   
Receive email
updates
  
My Account
authorized users
  
Edit Profile   
 
Help   
About T-Space   

T-Space at The University of Toronto Libraries >
University of Toronto at Scarborough >
Bioline International Legacy Collection >
Bioline International Legacy Collection >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1807/3420

Title: Leucocyte Counts in Pregnant Nigerian Women with Sickle Cell Trait
Authors: Awodu, O. A.
Enosolease, M. E.
Ubaru, A. G.
Famodu, A. A.
Keywords: Reproductive Health
Health
Haematological indices, pregnancy, sickle cell rh02042
Issue Date: Dec-2002
Publisher: Women's Health and Action Research Centre
Citation: African Journal of Reproductive Health 6(3)
Abstract: White blood count (WBC) with differential counts and packed cell volume (PCV) were studied in 100 pregnant and 30 non-pregnant control women aged 18–45 years. Eighty of the pregnant women were homozygous HbAA and 20 heterozygous HbAS. The non-pregnant women's PCV, lymphocyte and eosinophils counts were significantly higher (p < 0.005) while their leucocytes neutrophil counts were significantly lower (p < 0.005) compared with HbAA and HbAS pregnant women. However, HbAS pregnant women had higher leucocyte, lymphocyte and eosinophil counts compared with HbAA, but these were not significant. There were no variations in basophil and monocyte counts. HbAA pregnant women had no change in PCV but significant changes occured in leucocyte and neurophil counts with increase in the second trimester with decreasing lymphocyte and eosinophil counts in the second and third trimesters. However, HbAS pregnant women had significant increase in PCV in their first trimester, leucocyte and neutrophil counts in their third trimester but no variation in lymphocyte, eosinophil and basophil and monocyte counts. The increased leucocyte and neutrophil counts in the second trimester in HbAA and third trimester in HbAS may be due to genetic factor and/or oestrogen secretion reaching production peak at different periods of pregnancy. The relative increase in these haematological indices in HbAS women may be a protective mechanism against infection during pregnancy. (Afr J Reprod Health 2002; 6[3]: 112–116) RÉSUMÉ Numérations leucocytaires chez les femmes nigérianes enceintes qui ont des traits drépanocytaires. Nous avons étudié le nombre de globules blancs et le formulaire leucocytaire et l'hématocrite chez 100 femmes enceintes ainsi que chez 30 femmes témoins âgées de 18–45 ans, qui n'étaient pas enceintes. 80 femmes parmi les femmes enceintes étaient des homozygotes de type HbAA et 20 étaient des hétérozygotes, de type HbAs. Le formulaire leucocytaire, la numération lymphocytaire et la numération des éosinophiles étaient appréciablement élevés alors que leur numération leucocytaire des neutrophiles était appréciablement peu élevée (p 0, 005) comparée à HbAA et HbAS chez les femmes enceintes. Toutefois, les femmes enceintes de la catégorie HbAS avaient des numérations leucocytaires, lymphocytaires et des neutrophiles plus élevés par rapport à HbAA, mais ceux-ci n'étaient pas significatifs. Il n'y avait pas de variations quant aux numérations des basophiles et aux numérations monocytaires. Il n'y avait pas de modification dans le formulaire leucocytaire chez les femmes enceintes de type HbAA, mais il y a eu des modifications assez importantes au niveau des numérations leucocytaires et au niveau de taux des polynucléaires neutrophiles au fur et à mesure que le second trimestre augmentait que les numérations leucocytaires et des éosinophiles baissaient au cours de second et du troisième semestres. Néanmoins, il y a eu des hausses importantes chez les femmes enceintes de la catégorie HbAS par rapport au formulaire leucocytaire dans leur premier semestre et dans les numérations leucocytaires et des neutrophiles dans leur troisième semestre. Il n'y avait pas de variation dans les numérations lymphocytaires, dans les éosinophiles et les numérations des basophiles et des monocytes. La hausse des numérations leucocytaires et des neutrophiles dans le second trimestre chez les HbAA, et dans le troisième trimestre chez les HbAS peut être attribuée au facteur génétique et/ou à la sécrétion de l'oestrogène qui atteint le sommet de la production à des étapes différentes de la grossesse. La hausse relative de ces indicateurs hématologiques chez les femmes de la catégorie HbAS peut servir de mécanisme protecteur contre l'infection pendant la grossesse. (Rev Afr Santé Reprod 2001; 5[1]: 112–116)
URI: http://bioline.utsc.utoronto.ca/archive/00002271/01/rh02042.pdf
http://hdl.handle.net/1807/3420
Other Identifiers: http://bioline.utsc.utoronto.ca/archive/00002271/
Appears in Collections:Bioline International Legacy Collection

Files in This Item:

File Description SizeFormat
rh02042.pdf316.03 kBAdobe PDF
View/Open

Items in T-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

uoft